Rechercher

Oser dire stop

Dernière mise à jour : nov. 7

L'autre jour, je démarre une session de formation à distance.

Les différents participants sont au bureau.

Ils rejoignent la session en ordre dispersé.

Caroline est empêtrée avec sa connexion audio.

Patrick est installé à 3 mètres de son écran.


J'attends un peu que les choses se stabilisent.

Je démarre comme d'habitude.


Et puis je lance le tour d'inclusion avec la question sésame.

" Quel est le mot qui décrit le mieux votre état d'esprit alors que nous démarrons cette session ? "

" Fatiguée, intrigué, stressée, j'ai d'autres préoccupations, agacée... "


Ouille. Ouille. me dis-je !


Quelques neurones se mettent au travail dans ma tête et analysent la situation.


1. Ils n'ont pas l'air en forme.

2. Ça va être difficile de remonter le niveau d'énergie.

3. Je suis à distance au chaud chez moi. Je n'ai pas fait 90 minutes de voiture pour les rejoindre.

4. Trouver un nouveau créneau est sans doute possible.

5. Ils ne pourront pas être dans un état pire qu'aujourd'hui.


Le plus courageux de mes neurones me lance.

"Louis. Tu annules et tu vois ce qu'ils te disent."


Super idée.

"Que diriez-vous si on s'arrêtait maintenant ? On annule. Et on se trouve une autre date après les fêtes. Qu'en pensez-vous ?"


Hop, en 3 minutes, un nouveau créneau est trouvé.


Moralité.

Animer c'est mettre en oeuvre un peu de son énergie pour mobiliser celle des participants.

Si leurs batteries sont à plat, il peut être opportun d'économiser les vôtres et ne pas tenter d'atteindre un objectif inaccessible.


Osez dire stop.





59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout